• Partagez cette page avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • Twitter
  • Email

Bannissement des sacs d’emplette de plastique à usage unique

Le 22 avril 2018, Jour de la Terre, la Ville de Mascouche adoptera un nouveau règlement qui interdira l’utilisation de sacs d’emplette de plastique à usage unique sur son territoire.

Les commerces de Mascouche auront une année pour se conformer à la nouvelle réglementation, soit jusqu’au 22 avril 2019.

Nous sommes convaincus que les Mascouchoises et les Mascouchois sont prêts à faire leur part en adoptant des comportements écoresponsables pour protéger l’environnement.

En adhérant à la campagne #JeFaisMaPart, la Ville de Mascouche veut inciter les citoyens et les commerçants à bannir l’utilisation des sacs de plastique à usage unique et favoriser l’adoption des comportements écoresponsables comme l’utilisation de sacs réutilisables.

Mascouche se joint aux nombreuses municipalités du Grand Montréal qui agissent concrètement pour protéger l’environnement. Nous rejoignons aussi un vaste mouvement mondial.

J’adhère! #JeFaisMaPart


Le saviez-vous?

  • Entre 1,4 et 2,7 milliards de sacs d’emplettes, principalement des sacs de plastique, sont distribués chaque année au Québec.
  • Seulement 14 % des sacs sont récupérés. Le reste se retrouve souvent dans l’environnement où ils peuvent mettre jusqu’à 1 000 ans pour se décomposer!
  • En plus de gâcher le paysage, les sacs de plastique perdus ont des impacts importants sur les écosystèmes terrestres et marins. Les particules de plastiques ingérées par la faune entrent dans la chaîne alimentaire océanique, dont l’humain fait partie.

Foire aux questions

  • Pourquoi bannir les sacs d’emplette de plastique?

    Le bannissement des sacs de plastique à usage unique vise plusieurs objectifs dont:

    • soutenir la réduction à la source;
    • favoriser l’utilisation de sacs réutilisables et recyclables;
    • réduire la quantité de sacs de plastique abandonnés dans les écosystèmes terrestres et marins;
    • éliminer d’ici 2025 la quantité des sacs enfouis.
  • Est-ce que d’autres villes suivent le mouvement?

    Cette initiative des municipalités de la CMM s’inscrit dans la volonté collective des villes du monde qui, réunies à Paris en décembre 2015, ont convenu d’accélérer le pas dans la lutte aux changements climatiques.

    Les municipalités du Grand Montréal ont donc résolu de faire leur part et de contribuer à l’effort collectif mondial pour l’environnement, notamment en bannissant les sacs de plastique.

    Actuellement, plusieurs villes et régions métropolitaines américaines et européennes ont, elles aussi, décidé d’agir pour réduire l’utilisation des sacs de plastique à usage unique.

    Par exemple, plus de 160 villes américaines ont déjà aboli les sacs de plastique à usage unique.

    En bannissant les sacs de plastique de son territoire, la Communauté participe à un mouvement mondial qui compte notamment les villes, régions et pays suivants:

    • France
    • Italie
    • San Francisco
    • Los Angeles
    • Long Beach
    • Brooklyn
    • Portland
    • Washington
    • Seattle
    • Maroc
    • Tunisie
    • Rwanda
    • Kenya
    • Bangladesh
    • Beverly Hills
    • San Pablo
    • Royaume-Uni
    • Sacramento

    Dans la région du Grand Montréal

    En juin 2017, 32 municipalités ou MRC avaient adopté des résolutions d’appui à ce bannissement ou un règlement représentant 75 % de la population de la région métropolitaine de Montréal:

    • Beloeil
    • Brossard
    • Calixa-Lavallée
    • Candiac
    • Charlemagne
    • Châteauguay
    • Contrecoeur
    • Delson
    • Deux-Montagnes
    • Laval
    • Longueuil
    • Lorraine
    • Mercier
    • Montréal
    • Mont-Saint-Hilaire
    • MRC de Beauharnois-Salaberry (partie CMM)
    • Notre-Dame-de-l’Île-Perrot
    • Repentigny
    • Richelieu
    • Saint-Amable
    • Saint-Basile-le-Grand
    • Saint-Bruno-de-Montarville
    • Sainte-Anne-de-Bellevue
    • Sainte-Julie
    • Sainte-Thérèse
    • Saint-Isidore
    • Saint-Jean-Baptiste
    • Saint-Mathieu-de-Beloeil
    • Saint-Philippe
    • Varennes
    • Verchères

    Au Canada

    Plusieurs villes ont à ce jour voté pour leur suppression, dont Wood Buffalo (Alberta), Thompson et Leaf Rapids (Manitoba) et Huntingdon, Sainte‑Martine, Saint-Anselme (Québec)

  • Quels types de sacs sont interdits ou permis?

    Tous les types de sac d’emplettes en plastique à usage unique, y compris les sacs oxodégradables, biodégradables et compostables sont INTERDITS.

    Seuls les sacs suivants sont autorisés :

    • les sacs d’emplettes réutilisables (épaisseur supérieure à 0,1 mm ou 100 microns);
    • les sacs d’emplettes en papier;
    • les sacs d’emballage pour les produits en vrac (ex. : viande, poisson, fruits, légumes, noix, friandises et produits de grains)
    • les produits déjà emballés par un processus industriel;
    • les sacs de vêtements distribués par un commerce de nettoyage à sec;
    • les sacs contenants du matériel publicitaire, dans le cadre  d’une distribution porte-à-porte.
  • Que dois-je faire?

    Apportez vos sacs réutilisables!

    Idéalement, un sac réutilisable fabriqué :

    • à partir de plastique recyclé et recyclable;
    • d’un seul matériau (dont la poignée, la couture et le sac sont constitués d’une seule et même matière);
    • localement.

Je suis un commerçant

Règlement 1245

Outils promotionnels

Téléchargez les fichiers sources:

Prochaine séance d’information:

  • Lundi 16 avril 2018, de 8h15 à 10h
    Salle du conseil (3038, chemin Sainte-Marie)

Des questions?

450 474-4133, poste 2935


À propos de la campagne « Je fais ma part »

En décembre 2015, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) a adopté une résolution invitant les municipalités du territoire, dont Mascouche, à signifier leur intention d’interdire l’utilisation des sacs d’emplette de plastique à usage unique à compter du 22 avril 2018.

La résolution a été présentée par la mairesse de la Ville de Longueuil, madame Caroline St-Hilaire, appuyée par les maires de Montréal et de Laval, messieurs Denis Coderre et Marc Demers. L’ensemble de cette démarche repose sur l’adhésion volontaire de chacune des 82 municipalités de la CMM.

En adhérant à la campagne « Je fais ma part », la Ville de Mascouche veut inciter les citoyens et les commerçants à bannir l’utilisation des sacs de plastique à usage unique et favoriser l’adoption des comportements écoresponsables comme l’utilisation de sacs réutilisables.