Vivre avec des problèmes de dos

Publié le 30 octobre 2019 par Joëlle Pilote
dans Bien-être, Sport

  • Partagez cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • Twitter
  • Email

Statistiquement parlant, 8 personnes sur 10 auront des problèmes et maux de dos de toutes sortes au cours de leur vie. C’est beaucoup, et malheureusement, je fais partie de ce 80%. En 2016, j’ai commencé à barrer de plus en plus souvent du dos et je suis allée passer une IRM (résonnance magnétique). J’ai alors appris que j’avais 2 graves hernies discales au bas de ma colonne (L4-L5 et L5 S1) et que je devais arrêter toute forme d’activité physique ; qu’en fait, c’était étonnant que je puisse encore marcher.

Fini l’entraînement de compétition, fini la course, fini les poids lourds, fini l’activité physique tout court pour plusieurs semaines. Moi qui carbure à l’activité physique… J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps ce jour-là. MAIS, bien que ce fut extrêmement difficile de modifier mon mode de vie au complet, cela m’a donné l’occasion d’essayer toutes sortes de traitements et de méthodes et j’aimerais vous partager la formule qui m’a apporté le plus de résultats positifs durables. Si mon parcours peut en aider quelques-uns alors tant mieux !

Les traitements

Diverses approches peuvent soulager, rétablir, améliorer votre condition. Chiropractie, ostéopathie, massothérapie, physiothérapie, acupuncture, et j’en passe ! Pour ma part, je les ai toutes essayées et je considère qu’il y a du bon dans chacune des approches. J’aime bien combiner des traitements qui ajustent ma structure osseuse et ceux qui s’occupent des tissus musculaires. Ce qui est bien c’est qu’à Mascouche, il y a tous ces services offerts à la portée de la main. Tant mieux parce que j’ai une grave allergie au trafic !

L’activité physique

Quand j’ai eu mon diagnostic, j’ai dû repenser à ma façon de m’entraîner. J’ai pris quelques semaines de repos, mais il n’était pas question de ne pas bouger. Ne rien faire n’est pas mieux puisque vos muscles s’atrophient et la structure osseuse n’a alors aucun support. Le but est d’entraîner votre corps et de développer votre masse musculaire pour renforcer votre dos, comme dans le cas qui nous intéresse ici. Mes sauveurs : le yoga chaud et la nage.

Le yoga (surtout chaud!)

Mon coup de cœur depuis mon diagnostic. Nous sommes chanceux à Mascouche, il existe plusieurs studios de yoga, pour tous les goûts! Je vous invite à les essayer et trouver celui qui vous convient. Plusieurs studios offrent même le premier cours d’essai gratuitement! Pour ma part, je dois avouer que le Idolem Mascouche, qui est un centre de yoga chaud, a tout simplement été un point tournant dans ma vie au niveau physique et psychologique.

Ce n’est pas tout de développer les muscles de son corps, il faut aussi travailler sa souplesse, son équilibre, son endurance, en plus de développer la patience, l’amour de soi, la persévérance, bref, que de belles qualités. Aller au yoga chaud c’est une heure et quart seule sur son tapis à s’offrir un temps de qualité qui, dans mon cas, a littéralement sauvé mon dos. Voici, selon moi, les meilleurs cours pour soulager votre dos : Deep stretch (étirement profond), Hot Yin (axé sur la détente profonde), Flow douceur et tous les cours de méditation. J’y vais 4-5 fois semaine et enfin, je n’ai plus mal au nerf sciatique (le p’tit maudit). Les postures d’étirements sont en douceur et permettent non seulement à votre corps de s’étirer et gagner en souplesse, mais aussi d’équilibrer les mauvaises postures que nous adoptons au quotidien lorsque nous sommes assis pendant de nombreuses heures au bureau, dans l’auto, à la table, etc. En terminant, l’ambiance est tout simplement incroyable et en plus, vous pouvez siroter une tisane gratuitement dans un magnifique décor.

La nage

Sans surprise ici, la nage est excellente pour les gens qui ont des problèmes de dos puisque dans l’eau, nous sommes légers comme une plume. La nage est un sport complet qui détend, apaise, tout en faisant travailler les muscles. Et c’est avec BEAUCOUP d’excitation que j’ai savouré l’ouverture du nouveau complexe aquatique à Mascouche. Depuis que j’étais arrivée ici, j’attendais ce moment et il est arrivé, n’est-ce pas merveilleux ?! Tser quand tes planètes sont alignées !

Le Complexe aquatique offre une programmation diversifiée qui comprend les traditionnels cours de natation et bains libres pour tous, en plus d’activités thématiques telles que les modules de jeu Wibit pour les enfants, les cours de mise en forme et la physiothérapie en bassin aquatique.

L’alimentation

L’alimentation est souvent sous-estimée et même mise de côté pendant des moments plus difficiles de notre vie, si l’on peut le dire ainsi. C’est vrai, lorsqu’on se sent triste, fatiguée, déprimée, blessée, on a souvent tendance à se tourner vers des aliments riches en gras, en sucre et en sel. Prenons un instant ici pour réaliser qu’un corps blessé ne peut pas fonctionner au maximum de ses capacités ni récupérer si on lui impose des aliments pauvres en nutriments et difficiles à digérer. Pour guérir et soulager nos blessures nous devons mettre toutes les chances de notes côté. Une diète anti-inflammatoire est l’idéal : manger naturel/biologique, beaucoup de légumes, de fruits, des viandes maigres, du poisson, des féculents et légumineuses de qualité facilement digestibles tels que le quinoa, le riz, les lentilles, les haricots. En donnant une sorte de pause à votre métabolisme et votre système digestif, vous permettrez à votre corps de mettre toute son énergie à réparer ses blessures. Finalement, il faut boire beaucoup beaucoup d’eau, aussi !

En espérant avoir contribué à votre mieux-être !

Joëlle Pilote

La sportive flamboyante et passionnée

Partagez cet article

Commentaires

Articles suggérés

L’art de ma tante Sylvie

Découvrir l’âge d’un arbre; ce fut l’activité inattendue réalisée avec la marmaille lors de notre dernière balade en forêt. Quelle ne fut pas ma surprise d’entendre mon plus grand me demander d’aller mesurer des arbres! Du haut de mes cinq pieds, j’ai dû trouver une autre manière d’échanger sur la taille des arbres avec mes progénitures.

Lire

Publié le 18 décembre 2019 par Cynthia Lemieux
dans Environnement, Plein air

Être une « fit mom » à Mascouche

Mascouche est une ville familiale en plein essor où il fait bon vivre. Plusieurs nouvelles familles s’installent dans cette ville puisqu’elles y retrouvent non seulement tout ce dont elles ont besoin, mais aussi parce que le bien-être et l’activité physique occupent une place très importante au cœur de Mascouche.

Lire

Publié le 11 décembre 2019 par Joëlle Pilote
dans Bien-être, Plein air, Sport