Vaincre l’hiver, un chien à la fois

Publié le 27 novembre 2019 par François-Xavier Clermont
dans Animaux, Plein air

  • Partagez cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • Twitter
  • Email

Si vous êtes comme moi, l’hiver vous apporte un mélange d’émotions. La première neige nous enchante, mais la gadoue, le froid intense et le verglas nous forcent parfois à pousser quelques jurons.

Par contre, l’hiver est un passage obligé et nous sommes gagnants si nous tentons de l’apprécier plutôt que de songer sérieusement à déménager au Mexique chaque année. Pour ma part, ma vision de cette période de l’année a changé complètement depuis que Dtox est entré dans ma vie!

Son bonheur fait mon bonheur

Ayant un chien qui a du Malamute (race de chien nordique) en lui, c’est sans surprise que j’ai réalisé que l’hiver est sa saison préférée. Dès la première neige, en sortant de chez moi avec lui, il sautille comme un chiot, mord la neige, se roule dedans et attend impatiemment que je lui lance une boule de neige pour qu’il puisse courir.

J’ai la chance d’avoir un terrain vague juste en face de chez moi; l’endroit parfait pour lui faire dépenser toute son énergie! La joie dans ses yeux ne peut m’empêcher de me faire décrocher un sourire et de voir cette saison autrement.

Prendre mon thermos à café, m’habiller beaucoup trop chaudement et aller marcher avec lui rend automatiquement ma journée encore plus merveilleuse.

L’hiver mascouchois

Depuis que je vis à Mascouche, je suis toujours surpris et heureux de voir que les gens profitent autant de l’été comme de l’hiver. La Ville est pleine de vie, peu importe la saison! Des familles qui jouent dans la neige, des enfants qui font des forts et qui glissent sur les immenses montagnes de neige que les souffleuses nous laissent, des couples qui marchent sous les flocons, petits et grands chiens qui prennent leur marche quotidienne; Mascouche est bel et bien vivante!

Nous risquons d’ailleurs de nous croiser souvent cet hiver, j’ai la chance d’avoir une copine qui adore le plein air et même si elle a une magnifique petite chienne frileuse, rien ne l’empêche d’accompagner Dtox et moi. Maïa, sa petite Cavalier King Charles, enfile son petit manteau rose et elle est prête à aller affronter le froid. C’est tout un contraste, de voir ce petit chien tout vêtu de rose aux côtés d’un grand chien noir, qui lui pourrait passer la journée entière coucher sur le sol glacé.

Je suis passé du gars qui voulait que l’été revienne au mois de janvier au gars qui veut que l’été revienne au mois de février. J’ai gagné un mois de patience, ce qui est un vrai exploit dans mon cas! Si j’ai réussi à réaliser cet exploit, c’est grâce à chaque chien qui fait partie de ma vie et à la chance que j’ai de vivre dans une Ville où ses habitants et ses chiens me redonnent la vision d’enfant que j’avais de l’hiver.

Et vous, voulez-vous déménager au Mexique de novembre à mars, ou profiter de ces mois froids pour vivre de belles expériences ?

François-Xavier Clermont

L'amoureux des compagnons à quatre pattes

Partagez cet article

Commentaires

Articles suggérés

L’art de ma tante Sylvie

Découvrir l’âge d’un arbre; ce fut l’activité inattendue réalisée avec la marmaille lors de notre dernière balade en forêt. Quelle ne fut pas ma surprise d’entendre mon plus grand me demander d’aller mesurer des arbres! Du haut de mes cinq pieds, j’ai dû trouver une autre manière d’échanger sur la taille des arbres avec mes progénitures.

Lire

Publié le 18 décembre 2019 par Cynthia Lemieux
dans Environnement, Plein air

Être une « fit mom » à Mascouche

Mascouche est une ville familiale en plein essor où il fait bon vivre. Plusieurs nouvelles familles s’installent dans cette ville puisqu’elles y retrouvent non seulement tout ce dont elles ont besoin, mais aussi parce que le bien-être et l’activité physique occupent une place très importante au cœur de Mascouche.

Lire

Publié le 11 décembre 2019 par Joëlle Pilote
dans Bien-être, Plein air, Sport