Message important:

Coronavirus | Cliquez ici pour suivre l’évolution de la situation

Trouver un emploi pour les nouveaux immigrants mascouchois

Publié le 23 novembre 2017 par Andrea Gonzalez
dans Bien-être, Culture

  • Partagez cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • Twitter
  • Email

Le « rêve québécois » de tout nouvel immigré est d’améliorer ses conditions de vie, et grâce aux opportunités d’emploi qui se présentent, ce rêve devient possible. Toutefois, ce n’est pas évident pour ceux qui viennent d’arriver : beaucoup de questions, barrières culturelle et linguistique, plein de défis et peu de réponses. Souvent, les études et les expériences professionnelles d’ailleurs sont peu ou pas reconnues par les entreprises d’ici, alors comme immigrant, on se retrouve confronté au syndrome de la page blanche lorsqu’on met notre CV à jour. Cette croyance est, en grande partie, due au fait qu’on ignore le fonctionnement du marché de l’emploi ici et comment on peut mettre en valeur notre riche bagage de connaissances.

Plein de questions nous viennent en tête : est-il possible de travailler dans son domaine? Y-a-t-il des opportunités dans la région? Ai-je des chances d’être embauché? Comment puis-je adapter mon parcours pour qu’il corresponde aux besoins des employeurs québécois? Heureusement, il existe des organismes qui se spécialisent dans l’aide aux chercheurs d’emploi immigrants afin de les guider dans leurs démarches. Dans la région, on en retrouve quelques-uns, comme Emploi Québec et Perspectives Nouvelles.

Mon parcours : le début

Dans mon cas particulier, ces deux organismes m’ont été d’une grande aide, car ils m’ont aidée à trouver mon premier emploi au Québec. D’abord, Perspectives Nouvelles a ouvert mon dossier pour me guider dans mes démarches. Ils m’ont recommandé de faire une Évaluation comparative d’études effectuées hors du Québec, car pour mes études, il n’existe pas d’ordre professionnel. Ce document permettait aux entreprises de valider le niveau de mes études et de le comparer aux programmes équivalents de la province.

Ensuite, j’ai du refaire mon CV au complet pour l’adapter aux besoins du marché québécois. Puis, le personnel m’a aidée à me préparer aux entrevues. En plus du soutien émotionnel immense que la conseillère en emploi m’a donné, elle fut un ange qui m’a aidée à garder en tête mes forces et mes capacités, tout en m’outillant pour les mettre en valeur auprès d’employeurs potentiels.

Par la suite, le Centre Local d’Emploi, entité d’Emploi Québec, a donné à la première entreprise qui m’a engagée la subvention PRIIME (Programme d’aide à l’intégration des immigrants et des minorités visibles en emploi).  Cette subvention a permis à la compagnie de profiter d’une charge salariale allégée pendant quelques mois. Depuis, j’ai eu d’autres emplois, mais toujours dans mon domaine d’études, grâce à mon expérience et mes acquis lors de ma recherche d’emploi.

La clé de la recherche d’emploi est de parcourir différents sites d’emploi, dont Emploi Québec, les sites spécialisés (Jobboom, Monster, LinkedIn, etc.) et les sites des entreprises directement (bottin d’entreprises). Souvent, les compagnies n’affichent pas les postes, mais en contactant les Ressources humaines directement ou en envoyant une candidature spontanée, on multiplie les opportunités de décrocher des entrevues. Les employeurs québécois apprécient beaucoup la vivacité et la bonne attitude des nouveaux arrivants, car on débarque assurément enthousiastes et prêts à relever les défis sur notre terre d’adoption.

Depuis quelques années, la vague immigrante dans la région des Moulins dynamise le marché du travail et les entreprises répondent de plus en plus de façon positive.  Beaucoup de choses ont changé ces 10 dernières années, il y a plus de ressources et une plus grande ouverture de la part des employeurs. La main-d’œuvre immigrante devient une force pour la région. Prochainement, avec le nouveau projet du CentrOparc, il y aura de plus en plus de compagnies dans la région qui auront besoin de personnel de toutes les origines.

Si vous êtes un immigrant qui vient d’arriver à Mascouche, gardez votre belle attitude et l’espoir de trouver un emploi dans votre domaine de compétences. Tout est possible! Il existe des personnes qui peuvent vous guider à travers ce chemin qui parait si difficile à première vue… Donnez-vous du temps et familiarisez-vous avec le marché du travail : ici, ça peut paraître plus long que dans nos pays d’origine (en Colombie, on veut que tout soit fait immédiatement). Le chemin parcouru vaut la peine une fois le fruit de votre travail acharné récolté. Bonnes recherches!

Andrea Gonzalez

La Colombienne qui a choisi Mascouche pour sa nouvelle vie au Canada

Partagez cet article

Commentaires

Articles suggérés

L’art de ma tante Sylvie

Découvrir l’âge d’un arbre; ce fut l’activité inattendue réalisée avec la marmaille lors de notre dernière balade en forêt. Quelle ne fut pas ma surprise d’entendre mon plus grand me demander d’aller mesurer des arbres! Du haut de mes cinq pieds, j’ai dû trouver une autre manière d’échanger sur la taille des arbres avec mes progénitures.

Lire

Publié le 18 décembre 2019 par Cynthia Lemieux
dans Environnement, Plein air

Être une « fit mom » à Mascouche

Mascouche est une ville familiale en plein essor où il fait bon vivre. Plusieurs nouvelles familles s’installent dans cette ville puisqu’elles y retrouvent non seulement tout ce dont elles ont besoin, mais aussi parce que le bien-être et l’activité physique occupent une place très importante au cœur de Mascouche.

Lire

Publié le 11 décembre 2019 par Joëlle Pilote
dans Bien-être, Plein air, Sport