Message important:

Coronavirus | Cliquez ici pour suivre l’évolution de la situation

Semer des graines de futur   

Publié le 1 juin 2017 par Stéphanie Legros
dans Environnement, Événements, Famille, Plein air

  • Partagez cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • Twitter
  • Email

À la mi-mai se tenait le Rendez-vous nature de Mascouche, un évènement hautement familial où les citoyens pouvaient faire le plein d’idées pour adopter des pratiques plus écoresponsables et celui de fleurs pour enjoliver leur milieu de vie, et même en faire profiter toute la rue, voire le quartier!

C’était donc l’occasion pour nombre de petits Mascouchois de faire leurs premiers pas dans le merveilleux monde du jardinage! Et quel monde!

C’est maintenant tradition chez nous d’inclure notre fille, Karissa, lors de nos journées passées à remuer la terre, à semer, à planter, à arroser (les jours d’arrosage permis, bien sûr!) pour finalement récolter le fruit (ou le légume) de notre dur, mais agréable labeur.

Planifier

Les enfants peuvent participer à la planification de l’aménagement du potager et du jardin, qu’ils soient en pot ou en terre, et même à la sélection des végétaux. Chez nous, on axe nos choix sur les végétaux comestibles, dans le potager, bien sûr, mais aussi dans la platebande. Karissa a d’ailleurs l’habitude de nous demander, à la vue d’une fleur : « Est-ce qu’on peut la manger? » En ce sens, hémérocalles, capucines, pensées, chrysanthème font partie des fleurs qui sont jolies à regarder, mais aussi bonnes à croquer! Les jeunes pousses d’hostas peuvent être apprêtées comme des asperges et les tubercules de dahlias, mis en purée.

Dorloter

Une fois passées les plantations, c’est l’attente… tout un travail en soi pour nos tout-petits qui sont impatients de pouvoir gouter à ce qu’ils ont planté! En fait, « attente », pas tout à fait, car il faut quand même arroser, désherber, protéger nos plants tout au long de la belle saison, et ce sont des activités qui plaisent généralement aux enfants. C’est l’occasion d’étudier toute une série d’insectes, « nuisibles » ou favorisant nos cultures. Un été, nous avons dû chasser les limaces pendant des semaines pour récolter un brocoli, oui, un seul! Mais quel brocoli!

Récolter

Le meilleur moment, en jardinage, c’est tout de même le moment où l’on récolte. La meilleure tomate n’est-elle pas celle qu’on a attendue tout l’été et qu’on cueille alors qu’elle est encore réchauffée   par les rayons du soleil? Un pur moment de grâce! À répéter sans modération!

Partager

Quand les récoltes sont bonnes, quelques tomates mûres passent chez le voisin, des carottes sont ramenées à vélo par grand-papa et un grand bol de tomates vertes est converti en ketchup chez grand-maman : on partage avec ceux qu’on aime. Et le partage peut même s’étendre aux végétaux, au printemps ou à l’automne, quand les plants deviennent trop imposants. Et si vous ne trouvez pas preneurs dans votre entourage  , la société d’horticulture de notre région les prendra avec plaisir.

Voir la nature s’épanouir, se transformer, est un véritable cadeau pour les yeux et le ventre, mais aussi pour l’avenir de nos enfants : c’est leur faire comprendre le respect que nous devons porter à nos aliments, à ceux qui les produisent et à la planète en général. Et c’est surtout une occasion en or pour jouer dans la terre, pour voir des vers de terre et pour croquer dans la meilleure framboise au monde!

 

Première récolte: radis! #instantsmascouche #mascouche

Une publication partagée par Stéphanie Legros (@stlegros) le

Le soleil illumine nos tulipes ce soir, comme une allée de petites lanternes odoriférantes! #instantsmascouche #mascouche #tulipe

Une publication partagée par Stéphanie Legros (@stlegros) le

Stéphanie Legros

La jeune maman à tendance écolo

Partagez cet article

Commentaires

Articles suggérés

L’art de ma tante Sylvie

Découvrir l’âge d’un arbre; ce fut l’activité inattendue réalisée avec la marmaille lors de notre dernière balade en forêt. Quelle ne fut pas ma surprise d’entendre mon plus grand me demander d’aller mesurer des arbres! Du haut de mes cinq pieds, j’ai dû trouver une autre manière d’échanger sur la taille des arbres avec mes progénitures.

Lire

Publié le 18 décembre 2019 par Cynthia Lemieux
dans Environnement, Plein air

Être une « fit mom » à Mascouche

Mascouche est une ville familiale en plein essor où il fait bon vivre. Plusieurs nouvelles familles s’installent dans cette ville puisqu’elles y retrouvent non seulement tout ce dont elles ont besoin, mais aussi parce que le bien-être et l’activité physique occupent une place très importante au cœur de Mascouche.

Lire

Publié le 11 décembre 2019 par Joëlle Pilote
dans Bien-être, Plein air, Sport