Message important:

Mascouche en zone rouge (alerte maximale) | Voir les mesures préventives

Mascouche orange et noir… avec un peu de vert

Publié le 11 octobre 2017 par Geneviève F. Goulet
dans Culture, Événements, Famille

  • Partagez cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • Twitter
  • Email

Un incontournable de notre Halloween mascouchois est également le Festival Frissons, qui se déroule au parc du Grand-Coteau. Juliette ne s’en souvient pas, mais Rose me parle encore du chemin de l’horreur dans les bois, où toutes sortes de créatures (effrayantes parfois même pour moi, ça vous donne une idée de la réussite) nous attendaient.

Ma fête préférée est sans conteste l’Halloween! Même adulte, j’aime encore tout ce qui entoure cette journée d’octobre et je n’attends pas la fin du mois pour commencer à en profiter. Visite de mon petit musée des (belles) horreurs…

Visite à la bibliothèque

Avant chaque fête de l’année, pour nous, une visite à la bibliothèque s’impose. D’ailleurs, les bibliothécaires jeunesse choisissent mensuellement des œuvres thématiques et les posent sur les rayons. C’est toujours là que Rose trouve ses premiers choix : pour l’Halloween de l’an dernier, nous avions emprunté Au carnaval des animaux de Marianne Dubuc et il reste parmi les favoris de ma fille (des animaux qui se déguisent en d’autres animaux pour un party gigantesque, c’est tordant).

Décor… un peu effrayant

Comme je récupère beaucoup, j’ai repris bon nombre de décorations chez mes parents lorsque leur quartier a été déserté des jeunes familles. Une pierre tombale, un squelette en pièces détachées, un chaudron de sorcière… J’y ai ajouté de petits éléments glanés ici et là dans les ventes de garage et au Centre d’entraide de Mascouche (on ne soupçonne pas les merveilles qu’on peut trouver là pour 1$). Mes filles barbouilleront la citrouille géante vers la mi-octobre et nous la mettrons sur les marches de notre escalier. De quoi effrayer les plus petits… Pas assez toutefois pour rivaliser avec les incroyables décors que certains de nos concitoyens créent pour le concours « Le fantôme du manoir ». Quoi? Vous ne connaissez pas? Si vous décorez en grand pour l’Halloween, il faut absolument vous inscrire au concours. Il y a quatre beaux prix à gagner!

Préparation des friandises

J’en ai peu parlé jusqu’à présent sur le blogue, mais ma famille et moi tentons de produire le moins de déchets possible (comme Stéphanie, qui en parle ici). Un long cheminement nous a mené à adopter ce mode de vie, mais je dois dire que l’Halloween est une fête difficile dans cette optique-là (comme toutes les fêtes, en fait)… Que de déchets sont occasionnés pour célébrer les morts (petits sacs, friandises elles-mêmes, costumes suremballés, citrouilles gaspillées, etc.)!

Jeune, j’ai trop aimé sillonner les rues en quête de friandises pour empêcher mes filles de le faire à leur tour, mais j’ai décidé l’an dernier de donner des gâteries le plus « zéro déchet » possible. Je vous dirais que ça a été un véritable casse-tête! Après de multiples investigations sur Internet et dans la ville, mon choix s’est finalement porté sur des boîtes de Smarties et des cigarettes Popeye (emballage en carton recyclable) que j’ai distribuées par poignées, sans les mettre dans des petits sacs individuels. Personne n’a eu l’air de s’en plaindre!

Festival Frissons

 

Un incontournable de notre Halloween mascouchois est également le Festival Frissons, qui se déroule au parc du Grand-Coteau. Juliette ne s’en souvient pas, mais Rose me parle encore du chemin de l’horreur dans les bois, où toutes sortes de créatures (effrayantes parfois même pour moi, ça vous donne une idée de la réussite) nous attendaient. Pour nous, ce sera un rendez-vous encore cette année, l’occasion de mettre nos déguisements à l’avance et de faire durer cette fête une loooooooongue fin de semaine plutôt que quelques heures seulement.

Marche dans le quartier

Et arrivera enfin le soir tant attendu! Nous sillonnerons les rues de notre quartier, en croisant les doigts pour qu’il y ait un peu plus de maisons allumées que l’an dernier… Avec toutes les jeunes familles que je croise partout autour de chez moi, je suis assez enthousiaste!

Et le lendemain de la fête, qu’est-ce qu’on fera? On cuisinera la citrouille, bien sûr! Des graines, un potage, des muffins… pour prolonger Halloween encore un peu et éviter le gaspillage. ?

Note de l’éditeur : Vous donnez des bonbons à l’Halloween? Faites-le savoir sur ce site. Cela permettra aux familles de connaître les rues où les résidents donnent des bonbons.

 

Halloween, nous voici! #instantsmascouche #mascouche #halloween

Une publication partagée par Geneviève Fournier-Goulet (@genevievefgoulet) le

#instantsmascouche #mascouche #halloween

Une publication partagée par Geneviève Fournier-Goulet (@genevievefgoulet) le

Geneviève F. Goulet

La maman folle des mots... et de Mascouche!

Partagez cet article

Commentaires

Articles suggérés

L’art de ma tante Sylvie

Découvrir l’âge d’un arbre; ce fut l’activité inattendue réalisée avec la marmaille lors de notre dernière balade en forêt. Quelle ne fut pas ma surprise d’entendre mon plus grand me demander d’aller mesurer des arbres! Du haut de mes cinq pieds, j’ai dû trouver une autre manière d’échanger sur la taille des arbres avec mes progénitures.

Lire

Publié le 18 décembre 2019 par Cynthia Lemieux
dans Environnement, Plein air

Être une « fit mom » à Mascouche

Mascouche est une ville familiale en plein essor où il fait bon vivre. Plusieurs nouvelles familles s’installent dans cette ville puisqu’elles y retrouvent non seulement tout ce dont elles ont besoin, mais aussi parce que le bien-être et l’activité physique occupent une place très importante au cœur de Mascouche.

Lire

Publié le 11 décembre 2019 par Joëlle Pilote
dans Bien-être, Plein air, Sport