Message important:

Coronavirus | Cliquez ici pour suivre l’évolution de la situation

Les premiers jours du défi Vers le zéro déchet

Publié le 4 avril 2019 par Famille De Champlain
dans Environnement, Famille

  • Partagez cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • Twitter
  • Email

Il y a déjà une dizaine de jours que ma famille et moi vivons le défi Vers le zéro déchet et ça se passe vraiment bien! Au départ, je me disais que ça pourrait être amusant et évolutif, et ça fonctionne. Je suis ainsi; l’idée me plaît, elle passe, alors je la saisis sans trop réfléchir… ce n’est pas toujours bon de trop penser.

Tout se passe dans la joie

C’est donc en toute simplicité que nous avons accepté de relever ce défi. Nous avons quand même une condition à respecter ; celui-ci doit se passer dans la joie et sans reproches… On ne veut quand même pas que ça devienne une source de conflits! Le but est de s’améliorer et personne dans cette maison n’a le syndrome de la perfection, enfin…presque personne. On s’encourage, on se rappelle d’apporter nos plats, lunch et vaisselle. Ce n’est rien de bien compliqué, il faut juste prendre les bonnes habitudes. Dix jours plus tard, je dirais même que c’est acquis et ma famille s’en porte à merveille.

Sur la photo, Ariane amène ses plats au restaurant pour rapporter les restants.

Petite tournée chez mon boucher

Je vais à la même boucherie depuis plusieurs années. J’aime sa viande, mais surtout son poulet emballé individuellement. Ouin, miss zéro déchet…il y avait encore moyen de s’améliorer un brin. J’ai donc décidé de téléphoner à l’avance à mon boucher pour lui demander de me mettre 10 poitrines de poulet marinées de côté. Armée de mon plus grand sourire, je me suis pointé le bout du nez dans son commerce, lui brandissant mes plats à bout de bras! Simple comme ça! Merci M. le boucher. Comme dit mon mari : « Bon! Yé pas bouché lui ».

Fête de notre fille aînée

Les amis de mes filles sont tous adorables. On les aime donc! On est chanceux, ils encouragent nos filles et participent eux aussi. Bravo les micros adultes! Vendredi dernier, nous avons eu la visite de quelques bons amis d’Ariane. Avant leur sortie, un bon gâteau cuisiné avec amour les attendait. Pour l’occasion, nous avons tout simplement choisi de sortir la belle vaisselle (il faut bien qu’elle serve après tout!).  Habituellement, mes poubelles et le recyclage débordent après une telle occasion, là, c’était mon lavabo. Je choisis maintenant de faire des choix écologiques et je suis vraiment heureuse de ne pas avoir à gérer les sacs à ordures après la fête! Même Émilie et Laurent (l’amoureux de ma fille) ont aidé à faire la vaisselle le lendemain, car une famille, c’est une équipe non?

Produits ménagers

Mon adorable endocrinologue m’a un jour dit d’éliminer TOUT ce qui était chimique de mon environnement. Selon elle, ce sont de grands perturbateurs endocriniens (pesticides, produits chimiques, produits transformés). Merci, Dre Z. Yared, d’avoir la santé des gens à cœur! Depuis ce jour, j’ai donc troqué la poudre récurrente de type Comet pour le bicarbonate de soude. Le M. Net a été remplacé par du vinaigre et du savon de castille. Le savon à lessive est naturel et se prend en vrac à la boutique Un monde à vie, de même que le shampoing, le revitalisant, le détergent à lave-vaisselle, et j’en passe! Je n’ai plus besoin d’acheter de nouveaux contenants pour tous ces produits, car j’utilise toujours les mêmes. Non seulement c’est plus sain, mais en plus, ça coûte bien moins cher pour la plupart des produits (ou presque en tenant compte de la qualité bien sûr). Pourquoi s’en priver alors?

Nous faisons tous partie de ce beau monde qui a beaucoup à nous faire découvrir. Il est tout donc tout à fait normal d’en prendre soin, surtout pour les générations futures!

Famille De Champlain

La famille qui soulève le défi Vers le zéro déchet!

Partagez cet article

Commentaires

Articles suggérés

L’art de ma tante Sylvie

Découvrir l’âge d’un arbre; ce fut l’activité inattendue réalisée avec la marmaille lors de notre dernière balade en forêt. Quelle ne fut pas ma surprise d’entendre mon plus grand me demander d’aller mesurer des arbres! Du haut de mes cinq pieds, j’ai dû trouver une autre manière d’échanger sur la taille des arbres avec mes progénitures.

Lire

Publié le 18 décembre 2019 par Cynthia Lemieux
dans Environnement, Plein air

Être une « fit mom » à Mascouche

Mascouche est une ville familiale en plein essor où il fait bon vivre. Plusieurs nouvelles familles s’installent dans cette ville puisqu’elles y retrouvent non seulement tout ce dont elles ont besoin, mais aussi parce que le bien-être et l’activité physique occupent une place très importante au cœur de Mascouche.

Lire

Publié le 11 décembre 2019 par Joëlle Pilote
dans Bien-être, Plein air, Sport