Message important:

Coronavirus | Cliquez ici pour suivre l’évolution de la situation

Jardin d’enfants : la corvée

Publié le 22 mai 2019 par Cynthia Lemieux
dans Environnement, Famille

  • Partagez cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • Twitter
  • Email

Je suis une maman impliquée auprès de ma famille et dans ma carrière d’enseignante. Par contre, je l’avoue je dois mettre les efforts pour m’impliquer dans ma communauté. Sans doute par manque de temps. Un jour que je revenais de récupérer les enfants de la garderie, mon fils de 5 ans et moi avons tenu cette discussion.

Fils : « Maman, je trouve ça très plate que les amis fassent mal à la planète. »

Moi : «  Que veux-tu dire? »
Fils : « Tu sais, les déchets que les gens jettent partout? C’est dégoûtant. »

Quand on dit que la vérité sort de la bouche des enfants… Dans les jours qui suivirent, mon fils a développé une véritable conscience pour le nettoyage extérieur. Même si j’ai quand même une conscience environnementale de base, j’ai été impressionnée par son acharnement à vouloir nettoyer les terrains du voisinage et la rue (alors que la salle de jeux, c’est une autre histoire !) Sans compter que chaque fois qu’on allait quelque part, il me signalait TOUS les déchets qui traversaient son champ de vision… On se rendait compte que nous n’étions pas sortis du bois.

Parlant de bois, j’ai toujours trouvé qu’on apprenait énormément de la forêt. J’ai passé mon enfance à jouer dans la forêt derrière le domicile familial. Une forêt propre à mon souvenir. Pour mes sœurs et moi, c’était un peu notre Jardin d’enfants, même si ma mère nous surveillait de très près, je dois l’avouer. On y a créé des tonnes de souvenirs, vécu des petites égratignures et même, trouvé un bébé chat orphelin… qu’on a adopté à l’usure de mes parents. J’ai appris beaucoup sur le respect de la nature. Comme les enfants de maternelle allemands qui amorcent leur cheminement scolaire par le jeu en harmonie avec la nature. Dans des Kindergarten. Et c’est définitivement l’esprit dans lequel je veux transporter mes enfants lorsque nous observons les castors au Parc du Grand Coteau, quand nous cueillons des pommes de pin au sommet des «glissades», coin Ste-Marie et Châteaubriand ou quand nous transformons les sentiers Émilie-Mondor en grande expédition découverte.

Il n’en fallait pas plus pour que la maman et l’enseignante en moi créent une activité d’apprentissage (les profs se sentiront concernés par le terme). Mon fils m’a alors suggéré de nettoyer son quartier. Comme le projet est ambitieux pour un petit bonhomme de 5 ans, nous avons fait appel à notre voisinage et leurs enfants. Nous nous sommes donc réunis un beau dimanche de la fin avril, armés de nos gants et nos sacs de poubelles pour effectuer la corvée printanière de notre rue. Les enfants en ont fait une véritable mission, à la recherche de la moindre particule de plastique ou morceau de carton. Les mamans et un papa (le nôtre) ont appuyé et supervisé la brigade de mini-nettoyeurs. J’ai ressenti une certaine fierté de savoir que je pouvais compter sur mon voisinage. Et de voir nos enfants apprendre en jouant dans leur environnement avec leur vraie nature, ça m’a tellement rappelé des souvenir!

 

Cynthia Lemieux

La maman active et engagée

Partagez cet article

Commentaires

Articles suggérés

L’art de ma tante Sylvie

Découvrir l’âge d’un arbre; ce fut l’activité inattendue réalisée avec la marmaille lors de notre dernière balade en forêt. Quelle ne fut pas ma surprise d’entendre mon plus grand me demander d’aller mesurer des arbres! Du haut de mes cinq pieds, j’ai dû trouver une autre manière d’échanger sur la taille des arbres avec mes progénitures.

Lire

Publié le 18 décembre 2019 par Cynthia Lemieux
dans Environnement, Plein air

Être une « fit mom » à Mascouche

Mascouche est une ville familiale en plein essor où il fait bon vivre. Plusieurs nouvelles familles s’installent dans cette ville puisqu’elles y retrouvent non seulement tout ce dont elles ont besoin, mais aussi parce que le bien-être et l’activité physique occupent une place très importante au cœur de Mascouche.

Lire

Publié le 11 décembre 2019 par Joëlle Pilote
dans Bien-être, Plein air, Sport