J’aime mon voisin!

Publié le 3 juillet 2019 par Cynthia Lemieux
dans Bien-être, Événements, Famille

  • Partagez cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • Twitter
  • Email

Ha les histoires de voisins! J’ai toujours préféré demeurer discrète et individualiste par rapport à mon voisinage. Je me considère comme une femme occupée qui est plutôt protectrice de son nid familial. Lorsque mon conjoint et moi avons acheté notre maison à Mascouche, on a choisi un quartier qui nous semblait calme, près d’une forêt, à quelques pas d’une école et de la garderie. On avait pensé à pas mal tout #controlfreak. On avait trouvé la maison et ZE quartier!

S’il y a bien une chose de laquelle nous n’avions pas de contrôle, c’était le voisinage. Comme dirait l’autre, on ne sait jamais sur qui on peut tomber. Et là, ça m’a frappée. Des gens gentils. Des gens serviables. Des gens accueillants. Des gens fiables. Mon homme et moi, on était plutôt perplexes.

Ben non; ça s’est fait tout seul. Du coup, nous avons reçu une invitation l’automne suivant pour participer à une épluchette de blé d’Inde chez Véro. C’est notre organisatrice! Elle avait préparé des invitations que ses enfants ont distribuées en porte-à- porte. J’étais vraiment touchée par cette attention. Nous y sommes allés et nous n’étions pas les seuls!

Cette année, c’est Stéphane qui a organisé une fête de quartier. Tu sais le gars qui était dans mes cours au secondaire? Il a gardé son cœur d’enfant : des jeux pour les enfants, des hot-dogs, des mascottes, de la musique… Une petite contribution par famille pour tisser des liens! Disons que ça laisse la place à de joyeuses anecdotes et une amitié qui se transmet vers nos enfants.

À 46 000 résidents de Mascouche, j’aime imaginer que plein de quartiers comme le mien en profitent. Parce que c’est ça, être citoyen. Merci à mes 36 ans pour cette vision. D’ailleurs, après les 0 à 14 ans, ce sont les 35-44 ans qui sont en plus forte majorité à Mascouche. Des familles qui s’organisent, qui vivent ensemble, en harmonie et en sécurité. C’est ici que notre savoir-être se transforme en savoir-vivre. Quand je me déplace au parc du Grand Coteau pour le Grand Rassemblement et que je croise toutes ces familles qui en profitent, je me dis que si on se connaissait tous, on aurait une sacrée de belle épluchette de blé d’Inde!

C’est comme rien. En prenant l’initiative en tant que voisin, c’est choisir d’améliorer sa vie de quartier. Aujourd’hui, ma communauté me permet de le faire, on peut compter sur la collaboration des voisins. Les enfants jouent ensemble et ça crée des souvenirs. Rencontrer ses vieux amis, ça en fait aussi revivre! Ça fait grandir de savoir qu’on peut compter sur sa famille, ses amis, son voisinage. Après tout, ça prend un village pour élever des enfants, non?

Cynthia Lemieux

La maman active et engagée

Partagez cet article

Commentaires

Articles suggérés

L’art de ma tante Sylvie

Découvrir l’âge d’un arbre; ce fut l’activité inattendue réalisée avec la marmaille lors de notre dernière balade en forêt. Quelle ne fut pas ma surprise d’entendre mon plus grand me demander d’aller mesurer des arbres! Du haut de mes cinq pieds, j’ai dû trouver une autre manière d’échanger sur la taille des arbres avec mes progénitures.

Lire

Publié le 18 décembre 2019 par Cynthia Lemieux
dans Environnement, Plein air

Être une « fit mom » à Mascouche

Mascouche est une ville familiale en plein essor où il fait bon vivre. Plusieurs nouvelles familles s’installent dans cette ville puisqu’elles y retrouvent non seulement tout ce dont elles ont besoin, mais aussi parce que le bien-être et l’activité physique occupent une place très importante au cœur de Mascouche.

Lire

Publié le 11 décembre 2019 par Joëlle Pilote
dans Bien-être, Plein air, Sport