Message important:

Mascouche en zone rouge (alerte maximale) | Voir les mesures préventives

Histoire mascouchoise, avec petit et grand H  

Publié le 4 août 2017 par Geneviève F. Goulet
dans Culture, Événements, Famille

  • Partagez cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • Twitter
  • Email

J’ai tellement de choses à vous raconter! L’été passe, même si on profite de chaque moment. Ce mois-ci, nous avons laissé notre imagination vagabonder…

Des histoires pour petites oreilles

Comme Rose est un vrai «ver à poux» (aurait dit ma grand-mère), j’apprécie beaucoup que les conteuses fassent bouger les enfants entre leurs deux histoires. On court d’une «île» à l’autre, on imite les animaux du livre, bref, on «grouille» pour être capables d’écouter encore.

Chaque lundi, depuis le début juillet, je vais écouter l’heure du conte… dans les parcs! Le fait que ce soit dehors semble vraiment aider mes filles à être plus attentives. Il y a le vent, l’espace et une espèce de magie dans l’air qui rend toutes les petites oreilles ouvertes au maximum.

«Cric-crac-croc, histoire sort du coffre!» crient tous les enfants en chœur. Les conteuses, qui s’alternent de semaine en semaine, choisissent une thématique et les deux histoires qu’elles racontent y sont liées, en plus d’une activité créative. Rose attend toujours ce bricolage avec impatience. C’est mignon de la voir se concentrer, la langue sortie, pour fabriquer un bilboquet africain ou un animal aux couleurs étranges (avez-vous déjà vu un paresseux vert et bleu? Dans la tête bouclée de ma fille, ça existe!).

Comme Rose est un vrai «ver à poux» (aurait dit ma grand-mère), j’apprécie beaucoup que les conteuses fassent bouger les enfants entre leurs deux histoires. On court d’une «île» à l’autre, on imite les animaux du livre, bref, on «grouille» pour être capables d’écouter encore.

Et comble de bonheur, la petite scène où se fait la lecture est à côté des modules de jeux et des jeux d’eau, au parc du Grand-Coteau. Disons que je ne dois pas oublier les maillots de bain ces jours-là, sinon je reviens avec une ou deux petites filles mouillées (mais heureuses) à la maison!

La grande Histoire pour petits yeux

Le circuit «Le Mascouche d’autrefois», ça vous dit quelque chose? C’est un circuit gratuit sur l’application Balado-Découverte. Comme j’aime connaitre l’histoire des lieux qui m’entourent, j’ai d’abord parcouru seule les rues du Vieux-Mascouche. Mais en marchant, je me suis rappelée que Rose était toujours très curieuse en allant à la bibliothèque : «C’est quoi ça?», me demandait-elle en pointant l’église ou l’hôtel de ville.

J’ai donc décidé d’adapter un peu l’application en une espèce de «chasse au trésor». Ma fille n’a que trois ans, donc j’ai choisi cinq des nombreux points d’intérêt du parcours, en commençant par la bibliothèque. D’ailleurs, le hasard fait bien les choses : le thème de l’été y est justement «les voyages dans le temps»! On a donc remonté les années jusqu’à… autrefois. Pas de plus grande précision pour Rose pour qui « cent ans » et «hier» reviennent à peu près au même!

Ensuite, nous avions quelques missions à accomplir : découvrir à quoi servait l’hôtel de ville avant, compter les marches de l’église… Quelques-unes ont bien fonctionné, d’autres moins. Ce qu’a préféré Rose? Courir partout sur ces grands terrains semés d’arbres colossaux et s’y cacher. Danser sur le pont d’Avi… oups, de Mascouche. Voir enfin de près cette église qui l’intriguait tant…

On court et on se salit pour le patrimoine

Quelques jours plus tard, justement, nous courions pour préserver le patrimoine de la Paroisse de St-Henri-de-Mascouche. Cette fois-ci, Juliette était de la partie, à côté de sa sœur dans la poussette. Nous nous sommes fait colorer avec plaisir pour une belle cause! C’était familial et festif, un beau rendez-vous qui deviendra pour nous une tradition!

Si vous aimez vous aussi l’histoire, n’oubliez pas qu’un nouvel évènement se prépare le 19 août, à saveur historique : la Fête des pionniers de Mascouche. On s’y voit?

Geneviève

P.-S. Si vous êtes nostalgiques de l’époque où on s’entraidait plus, sachez qu’une nouvelle activité est en train de se mettre en place dans le coin: l’Entraide populaire des Moulins. Votre famille peut offrir un service et en recevoir un autre en échange. Si ça vous intéresse, rendez-vous sur la page Facebook du groupe ou à la rencontre d’information le 15 août, à 18h30, au Pavillon Le chez-nous du communautaire.

#instantsmascouche #mascouche #lectureenpleinair #imiteunparesseux #activitegratuite

Une publication partagée par Geneviève Fournier-Goulet (@genevievefgoulet) le

#mascouche #instantsmascouche #onremonteletemps #sodam #mascoucheautrefois #histoire #aveclesenfants #bibliothèquemascouche

Une publication partagée par Geneviève Fournier-Goulet (@genevievefgoulet) le

#instantsmascouche #mascouche #mascoucheautrefois #histoire #aveclesenfants #sodam

Une publication partagée par Geneviève Fournier-Goulet (@genevievefgoulet) le

#chasseautresor #mascoucheautrefois #sodam #aveclesenfants #mascouche #instantsmascouche

Une publication partagée par Geneviève Fournier-Goulet (@genevievefgoulet) le

#instantsmascouche #mascouche #sodam #muralemascouche #onremonteletemps #aveclesenfants

Une publication partagée par Geneviève Fournier-Goulet (@genevievefgoulet) le

Geneviève F. Goulet

La maman folle des mots... et de Mascouche!

Partagez cet article

Commentaires

Articles suggérés

L’art de ma tante Sylvie

Découvrir l’âge d’un arbre; ce fut l’activité inattendue réalisée avec la marmaille lors de notre dernière balade en forêt. Quelle ne fut pas ma surprise d’entendre mon plus grand me demander d’aller mesurer des arbres! Du haut de mes cinq pieds, j’ai dû trouver une autre manière d’échanger sur la taille des arbres avec mes progénitures.

Lire

Publié le 18 décembre 2019 par Cynthia Lemieux
dans Environnement, Plein air

Être une « fit mom » à Mascouche

Mascouche est une ville familiale en plein essor où il fait bon vivre. Plusieurs nouvelles familles s’installent dans cette ville puisqu’elles y retrouvent non seulement tout ce dont elles ont besoin, mais aussi parce que le bien-être et l’activité physique occupent une place très importante au cœur de Mascouche.

Lire

Publié le 11 décembre 2019 par Joëlle Pilote
dans Bien-être, Plein air, Sport