Éveil du printemps

Publié le 8 mai 2019 par Stéphanie Legros
dans Bien-être, Environnement, Événements

  • Partagez cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • Twitter
  • Email

Éveil du printemps

Après les méandres des pannes causées par le verglas et les vents violents, nous voici enfin arrivés, espérons-le, à un temps plus clément, plus ensoleillé, où la nature s’affiche dans toute sa beauté et où s’éveille la conscience et les idées.

Observer pour mieux agir

Quel plaisir de pouvoir observer son environnement, de tendre l’oreille pour en apprendre davantage sur ce qui nous entoure quotidiennement, mais qu’on finit finalement par ne plus voir.

Nos recherches concernant le jardinage, la permaculture nous mènent à tout coup à cette quête de connaissance: observer longuement la nature avant d’agir est devenu notre mantra. On se questionne sur notre environnement pour le comprendre et tirer parti de ce dont la nature nous fait cadeau en toute simplicité, sans abus, et dans le respect. Plutôt que de désherber rapidement sans se poser de questions, on s’attarde, on cherche à connaitre, à reconnaitre des plantes jugées trop souvent, et trop hâtivement, de mauvaises herbes.

Mauvaises herbes? Non, tussilage et pissenlit!

Le tussilage, ou communément pas-d’âne, fait partie de ces plantes qui poussent spontanément, comme des soleils au début du printemps. Celui qu’on confond souvent le pissenlit m’a été présenté par Karissa. Elle en avait cueilli un plein sac avec son éducatrice et avait pour projet d’en faire un sirop pour la toux. Eh oui! Le tussilage est reconnu pour ses valeurs antitussives. On peut aussi en faire une tisane de bon gout, à boire avec modération! Une belle découverte que nous redécouvrons chaque printemps. Et la saison, c’est maintenant!

Un autre qu’on devrait voir poindre bientôt est la fleur de pissenlit. Tout le monde la connait, mais tous ne sont pas au fait de ses vertus. Déjà à ce temps-ci, on peut voir ses feuilles à travers les champs. Elles sont délicieuses en salade: c’est le moment de les cueillir, jeunes et tendres, car plus tard, elles prendront en amertume. Une fois sorties, les fleurs peuvent être utilisées pour réaliser un délicieux miel de pissenlit: une solution de rechange au miel, pour varier, mais aussi, pour les plus cocktails d’entre nous, un excellent sirop simple. À réessayer pour nous cette année, car ma première cuvée n’a pas été un franc succès! À suivre donc!

Les cultivées

Même si les plantes sauvages ont assurément leur charme, nous aimons aussi voir apparaitre certaines de nos introductions dans les platebandes: cette année, c’est une petite nouvelle qui a ma faveur, la gloire des neiges!

En route vers le potager

Le mois de mai nous permet aussi de voir grandir la nature à travers les semis que nous avons plantés en mars. Quel bonheur de voir les plants de tomates prendre toute la place. Et la place, ce n’est pas peu dire, car ça en prend! Il faut dire que j’en prépare toujours en trop grande quantité, craignant que les plants ne prennent pas. Nous avons donc, sans exagération, des centaines de plants de tomates qui devront trouver preneur dans notre entourage, et beaucoup de gaspacho en vue!

À la rencontre des idées

C’est aussi en mai que prend place notre traditionnel Rendez-vous nature à Mascouche. Nous en étions à la troisième édition cette année. Le panel zéro déchet, composé de la famille De Champlain, de Mélissa de La Fontaine et de Cindy Trottier, ainsi que les nombreux exposants présents auront assurément donné de l’élan à nos convictions.

La couleur de notre environnement, tant celui qu’on adopte que celui qu’on crée seuls ou à l’apport de la vision des autres, annonce déjà la manière dont j’ai le gout de vivre ce printemps. À l’image d’un vent de fraicheur! Le sentez-vous?

Stéphanie Legros

La jeune maman à tendance écolo

Partagez cet article

Commentaires

Articles suggérés

L’art de ma tante Sylvie

Découvrir l’âge d’un arbre; ce fut l’activité inattendue réalisée avec la marmaille lors de notre dernière balade en forêt. Quelle ne fut pas ma surprise d’entendre mon plus grand me demander d’aller mesurer des arbres! Du haut de mes cinq pieds, j’ai dû trouver une autre manière d’échanger sur la taille des arbres avec mes progénitures.

Lire

Publié le 18 décembre 2019 par Cynthia Lemieux
dans Environnement, Plein air

Être une « fit mom » à Mascouche

Mascouche est une ville familiale en plein essor où il fait bon vivre. Plusieurs nouvelles familles s’installent dans cette ville puisqu’elles y retrouvent non seulement tout ce dont elles ont besoin, mais aussi parce que le bien-être et l’activité physique occupent une place très importante au cœur de Mascouche.

Lire

Publié le 11 décembre 2019 par Joëlle Pilote
dans Bien-être, Plein air, Sport