Au rythme des vacances

Publié le 22 août 2018 par Stéphanie Legros
dans Bien-être, Famille

  • Partagez cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • Twitter
  • Email

Août résonne au rythme des vacances. Un rythme où le temps est léger, où l’on prend le temps de vivre, de profiter de la vie, du soleil qui berce nos matins, du feu qui anime nos soirées, des rires qui résonnent lors de nos soirées. La dolce vita, un rythme léger, estival que nous aspirons adopter tout au long de l’année.

Après le souper

Les petits plaisirs de la vie reprennent leur droit en ce temps. Les soupers après le travail sont vite conclus pour qu’on puisse se diriger rapidement vers le parc du Grand-Coteau. Papa y court vaillamment dans les sentiers vallonnés pendant que l’on s’entraîne à manger une bonne crème glacée à la crèmerie Aux p’tites gâteries. Les acteurs des jeux d’eau égayent notre panorama : rires et éclaboussures sont au menu de notre soirée. On y traîne parfois notre vélo ou nos patins à roues alignées, question de pimenter nos expéditions et d’acquérir quelques habiletés insoupçonnées. Les coureurs et cyclistes néophytes ou expérimentés croisent notre chemin, nous inspirent par leur vivacité. Quelques canards, et leurs canetons maintenant plutôt grands, accompagnent nos périples autour de l’étang. Et c’est jusqu’au coucher du soleil, jusqu’à temps qu’il soit un brin trop tard pour sortir un soir régulier de semaine que nous déambulons à travers ce grand parc. L’été ne serait pas vraiment l’été, c’est vrai, sans ces quelques excès.

Autour du feu

Les belles soirées, la fin de semaine, le feu de camp rassemble les troupes et fait jaillir les guimauves dorées ou, oups!, bien brulées, car oubliées quelques secondes de trop. L’art de la parfaite dorure s’acquiert avec l’apprentissage de toute une vie, ou presque! Le ciel étoilé de ses perséides nous éclaire et nous fait rêver de contrées proches ou bien lointaines. Les astrophysiciens en herbe nous montrent la Grande, la Petite Ourse, Orion et bien plus. Les aurores boréales semblent vouloir se révéler sous nos yeux, compétitionnant avec les lucioles, bien actives, des dernières soirées. En tendant l’oreille, on découvre de nouveaux bruits, bien mystérieux. Est-ce ceux des cigales, des grillons ou de quelque bestiole qui passe dans les parages? Nul ne pourra l’affirmer avec certitude. Les théories sont reines, ici.

Entre amis

Les soupers, diners, déjeuners entre amis se font plus nombreux, et sont orchestrés le jour même, sans trop de planification. Place à la spontanéité après des mois de routine bien rôdée. Pas trop compliqué avec l’abondance des produits de saison : des salades sont improvisées, du maïs apprêté à toutes les sauces, en épi, en salade, et sur le grill, pourquoi pas! Pourquoi se casser la tête quand l’essentiel est de se retrouver entre nous?

 

Décidément, l’été se révèle comme une saison pour vivre pleinement, pour être. Être avec ceux que l’on aime, être nous-mêmes aussi, ce qu’on oublie parfois dans le traintrain quotidien. Alors, savourons ces crèmes glacées, ces soirées étincelantes de beauté astrale ou sonore, ces repas bien entourés, avant de laisser place aux saveurs et splendeurs automnales!

Stéphanie Legros

La jeune maman à tendance écolo

Partagez cet article

Commentaires

Articles suggérés

L’art de ma tante Sylvie

Découvrir l’âge d’un arbre; ce fut l’activité inattendue réalisée avec la marmaille lors de notre dernière balade en forêt. Quelle ne fut pas ma surprise d’entendre mon plus grand me demander d’aller mesurer des arbres! Du haut de mes cinq pieds, j’ai dû trouver une autre manière d’échanger sur la taille des arbres avec mes progénitures.

Lire

Publié le 18 décembre 2019 par Cynthia Lemieux
dans Environnement, Plein air

Être une « fit mom » à Mascouche

Mascouche est une ville familiale en plein essor où il fait bon vivre. Plusieurs nouvelles familles s’installent dans cette ville puisqu’elles y retrouvent non seulement tout ce dont elles ont besoin, mais aussi parce que le bien-être et l’activité physique occupent une place très importante au cœur de Mascouche.

Lire

Publié le 11 décembre 2019 par Joëlle Pilote
dans Bien-être, Plein air, Sport