Message important:

Coronavirus | Cliquez ici pour suivre l’évolution de la situation

Au-delà de la rivière Mascouche

Publié le 21 juillet 2017 par Myriam Des Granges
dans Culture, Famille, Plein air, Sport

  • Partagez cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • Twitter
  • Email

La rivière prend mille et un visages…
Au fil des eaux et de ses rivages…
Ses flots la redessinent à tout moment.

La rivière Mascouche est tellement présente dans notre paysage que nous oublions de la regarder. Oui, je l’admets, elle ne sait pas se mettre en valeur avec sa couleur sable, sa consistance de mélasse et ses mille ombrages et reflets qui nous empêchent de voir le fond… Nous sommes loin de l’eau turquoise qui nous fait rêver de vacances.  Alors, je suis mitigée; oui, la rivière Mascouche m’embête. Je ne sais pas comment je dois l’apprécier ou l’aimer. Tant de choses me laissent perplexe, mais tant d’autres me rendent fière. Je suis fière d’ouvrir ma cour sur cette merveille que je nomme comme premier argument de valeur à ma demeure.

Je suis consciente de l’importance de l’eau et du rôle fondamental qu’elle a toujours joué dans le développement des activités humaines. Ce n’est pas pour rien que l’Homme s’installe à ses bords. Mascouche ne fait pas abstraction de cette richesse, mais cela ne me donne pas nécessairement envie de la surfer… Pourtant elle doit bien avoir un côté givré.

Ma « date » avec la brune

Vendredi 9 juin 2017 : Jour de ma première « date » avec la petite brune qui coule sur 58 km dans Mascouche.

J’ai avec moi mes chaperons : mon cousin Alexandre et sa fille Marie-Zia. Bien quoi, quand on n’est pas sûr, vaut mieux être accompagné au cas où ça tourne au vinaigre, sans compter qu’Alex est un amateur de plan d’eau. Il amorce les rivières armé de son kayak partout dans le monde : il est le « Crocodile Dundee » des eaux. Bon, j’exagère peut-être un tantinet, mais il va être content de cette présentation.

Notre point de rencontre? La boutique Kayak Junky située chemin Sainte-Marie, où l’on peut se procurer à peu près tout ce qui se mouille (de l’embarcation nautique à une lampe de poche qui va sous l’eau) et nous donne l’opportunité de naviguer cette rivière.

Alex, à l’aise comme un poisson dans l’eau dans cette boutique, donne même un coup de main aux employés. Tant mieux, ils ont su apprécier, même qu’ils nous offrent notre escapade. Youpi! C’est parti, je plonge ressentir et suivre son courant tout en espérant pouvoir l’apprécier.

Satisfaite? Oui! Je peux maintenant affirmer que notre rivière a de quoi nous rendre fiers, malgré qu’elle ne soit pas une des sept merveilles du monde, pas besoin de se raconter des histoires. Cependant, elle est effectivement pleine de richesses. Seul ou accompagné, elle saura te combler avec sa descente propice aux discussions et aux contacts avec la nature. Le paysage est agréable et surprenant, avec son allure urbaine à l’occasion. J’ai eu du plaisir à voyager dans Mascouche à la hauteur des yeux de ma rivière et à voir son quotidien qui fait du bien, sa propre population de bernaches, tortues, couleuvres, etc., qui vit en harmonie et dans le calme, loin de notre stress quotidien.

En un mot… « WOW ! »

Merci, j’ai enfin pu voir ma ville d’un autre point de vue : celui de la nature. Permettez-vous cette « date » vous aussi, surtout que la rivière est facilement navigable. N’importe qui peut se le permettre, même un enfant appréciera de pouvoir naviguer avec autant de facilité. De plus, mentionnons au passage le beau travail de la Ville pour les nombreux nettoyages de ses berges. Ça se remarque! Le paysage n’est pas visuellement pollué : au contraire, il nous offre une belle vue tout en nature. J’ai eu beaucoup de plaisir finalement… C’est une activité que je recommande à tous!

Merci à Alex, Marie-Zia et Kayak Junky.

Myriam Des Granges

La jeune artiste mascouchoise débordante de créativité

Partagez cet article

Commentaires

Articles suggérés

L’art de ma tante Sylvie

Découvrir l’âge d’un arbre; ce fut l’activité inattendue réalisée avec la marmaille lors de notre dernière balade en forêt. Quelle ne fut pas ma surprise d’entendre mon plus grand me demander d’aller mesurer des arbres! Du haut de mes cinq pieds, j’ai dû trouver une autre manière d’échanger sur la taille des arbres avec mes progénitures.

Lire

Publié le 18 décembre 2019 par Cynthia Lemieux
dans Environnement, Plein air

Être une « fit mom » à Mascouche

Mascouche est une ville familiale en plein essor où il fait bon vivre. Plusieurs nouvelles familles s’installent dans cette ville puisqu’elles y retrouvent non seulement tout ce dont elles ont besoin, mais aussi parce que le bien-être et l’activité physique occupent une place très importante au cœur de Mascouche.

Lire

Publié le 11 décembre 2019 par Joëlle Pilote
dans Bien-être, Plein air, Sport