Message important:

Mascouche en zone rouge (alerte maximale) | Voir les mesures préventives

3 trucs pour une sortie réussie au parc à chiens

Publié le 6 juin 2018 par François-Xavier Clermont
dans Animaux, Plein air, Sport

  • Partagez cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • Twitter
  • Email

Le beau temps est arrivé et le soleil s’est finalement pointé le bout du nez. Le beau temps est souvent synonyme de grandes promenades et de beaux moments passés à l’extérieur. La Ville s’anime et nos toutous veulent bien sûr profiter de l’extérieur eux-aussi! Pourquoi ne pas aller au parc à chiens? Mascouche ouvrira bientôt son nouveau sentier canin et met déjà à notre disposition un grand parc où nos chiens peuvent s’amuser ensemble.

Avant de se lancer dans l’aventure et afin d’éviter quelques petites situations désagréables, j’ai pensé vous donner quelques trucs pour que l’expérience de pitou (et la vôtre!) soit des plus enrichissantes!

Pour une entrée réussie!

En arrivant au parc, je regarde le langage corporel de Dtox; s’il est trop excité, je vais prendre une petite marche avec lui dans le sentier canin situé juste à côté (un chien trop excité est synonyme de stress). Je prends également le temps d’analyser son corps, afin de voir s’il est détendu ou si au contraire, s’il est plutôt raide. Dans le dernier cas, je rebrousse chemin et on reviendra une autre journée!

Une fois entrée dans le SAS (l’espace entre les deux portes du parc), je le détache. C’est très important que le chien soit libre lorsqu’il entre dans le parc, il se sentira moins pris si quelque chose lui occasionne du stress.

Une fois entré

Voilà! Notre chien est maintenant dans le parc avec ses amis! Mon travail est cependant loin d’être terminé. En effet, lorsque je suis avec Dtox, mon rôle est de le superviser, de m’assurer que tout se passe bien, de veiller à ce qu’il soit adéquat avec les autres chiens et que le tout se passe bien.

Advenant le cas où il y aurait une petite chicane, je vais le voir, lui fait faire une petite pause de quelques secondes et le relâche. Une petite chicane ça va, trop de chicane, on s’en va! Il ne sert à rien de chicaner le chien, il faut que son expérience soit la plus positive possible.

Quels chiens amener au parc ?

Tout d’abord, il va de soi qu’un chien qui n’aime pas la présence des autres chiens et/ou des autres humains ne sera pas à l’aise, son expérience sera négative et cela n’aidera pas sa peur. Donc, il faut que notre chien soit adéquat avec les autres et qu’il sache reconnaître le langage canin afin d’éviter tout conflit qui pourrait survenir suite à une mauvaise lecture du langage.

Je suggèrerais également de ne pas amener de chiots âgés de moins de 4 mois. La période de socialisation du chien est entre le moment où il est dans le ventre de sa mère jusqu’au 4e mois de sa vie. Le parc à chien est un endroit pour les chiens socialisés, non pour socialiser notre chien.

Pour plus d’information, un article très intéressant a été écrit sur le site de De Main De Maître ; https://www.demaindemaitre.ca/parc-canin/

J’espère que ces petits trucs vous aideront dans votre prochaine visite au parc. Amusez-vous ! 🙂

François-Xavier Clermont

L'amoureux des compagnons à quatre pattes

Partagez cet article

Commentaires

Articles suggérés

L’art de ma tante Sylvie

Découvrir l’âge d’un arbre; ce fut l’activité inattendue réalisée avec la marmaille lors de notre dernière balade en forêt. Quelle ne fut pas ma surprise d’entendre mon plus grand me demander d’aller mesurer des arbres! Du haut de mes cinq pieds, j’ai dû trouver une autre manière d’échanger sur la taille des arbres avec mes progénitures.

Lire

Publié le 18 décembre 2019 par Cynthia Lemieux
dans Environnement, Plein air

Être une « fit mom » à Mascouche

Mascouche est une ville familiale en plein essor où il fait bon vivre. Plusieurs nouvelles familles s’installent dans cette ville puisqu’elles y retrouvent non seulement tout ce dont elles ont besoin, mais aussi parce que le bien-être et l’activité physique occupent une place très importante au cœur de Mascouche.

Lire

Publié le 11 décembre 2019 par Joëlle Pilote
dans Bien-être, Plein air, Sport