Ville de Mascouche - Logo

Agrile du frêne

L’agrile du frêne est un insecte ravageur originaire de l’Asie orientale qui cause de graves dommages aux frênes. Au Québec, les régions de la Vallée de la Gatineau et de Montréal sont durement touchées. Mascouche est désormais situé dans la zone réglementée par l’ACIA.

La Ville de Mascouche a réalisé un inventaire complet des arbres sur son site patrimonial comprenant notamment l’hôtel de ville, l’église, le presbytère et l’ancien couvent Saint-Henri-de-Mascouche. Plusieurs frênes de grande valeur ont déjà été traités contre l’insecte. Cette intervention est un premier pas vers une lutte intégrée contre l’agrile du frêne et la sauvegarde du patrimoine arboricole de Mascouche. 

Comment reconnaître un frêne malade?

Une bonne partie des dommages causés aux arbres sont attribuables aux larves de l'agrile du frêne, qui détruisent la couche sous l'écorce responsable de transporter les éléments nutritifs et l'eau dans l'arbre. Lorsque ce système est bloqué, un arbre en santé peut mourir en deux à cinq ans, selon son âge et l'étendue de l'infestation.

Les signes d'infestation par l'agrile du frêne se manifestent normalement lorsque l'arbre est gravement infesté. Les signes peuvent inclure la diminution de la couleur verte dans les feuilles au sommet et le dégarnissement et le dépérissement de la cime.

 

Crédit : Ville de Boisbriand

Les signes d'infestation spécifiques à une infestation de l'agrile du frêne sont les suivants:

  • Dommages débutant toujours par l'éclaircissement de la cime de l'arbre
  • Galeries en forme de S sous l'écorce
  • Petits trous de sortie de l'insecte en forme de D
  • Traces laissées par l'insecte adulte lorsqu'il se nourrit des feuilles

Voici les autres signes de dépérissement associés, mais non spécifiques à une infestation d'agrile du frêne:

  • Diminution de la densité du feuillage
  • Prolifération de gourmands (croissance de nouvelles pousses sous le tronc)
  • Trous d'alimentation de pic bois
  • Fentes verticales sur le tronc

que puis-je faire?

 Si votre frêne présente des signes d'infestations, vous avez deux options...

  1. Le traitement avec un pesticide homologué
  2. L'abattage et le remplacement

Vaccination

Si votre frêne a perdu moins de 30 % de ses feuilles, il est possible de le faire traiter par un professionnel. Le frêne devra être traité tous les 2 ans.

Pour obtenir des informations sur le traitement des frênes, sur leurs propriétés privées ou pour s’assurer d’une disposition adéquate de résidus de frêne, communiquez avec le Service de l’environnement au 450 474-4133, poste 1500.

Abattage

Un frêne dont 30 % des branches sont atteintes de dépérissement est considéré comme trop attaqué pour être sauvé par des traitements. Même si le dépérissement n’est pas attribuable à l’agrile, l’arbre devient très attractif pour cet insecte. Son abattage est donc nécessaire et exigé par la règlementation municipale pour réduire et contrer la dispersion des populations de l’agrile.

Sur les terrains privés, l’abattage des frênes est sous la responsabilité et à la charge des citoyens. Un permis d'abattage (gratuit) est nécessaire pour abattre ou faire abattre un frêne sauf lorsque le diamètre du tronc à abattre est inférieur à 10 cm mesuré à 1,3 mètre du sol.

Obtenir un permis d'abattage

que faiT la ville de mascouche?

Un plan d’action, de surveillance et lutte contre l’agrile du frêne 2014-2019 comprenant la vaccination d'arbres, la coupe préventive et le remplacement de quelques frênes a été adopté. Ce plan comprend des actions pour réaliser l’inventaire des arbres et encadrer l’abattage, la plantation et la protection des plus beaux spécimens.

Une modification importante du règlement sur l’abattage d’arbres a aussi été adoptée afin de limiter la dispersion des insectes lors des travaux de coupe ou du transport du bois. Entre autres mesures, ce règlement interdit de procéder à l'abattage et à l'élagage d'un frêne entre le 15 mars et le 1er octobre.

Prochaines actions

Période Action
Mai à juillet Mandat inventaire des arbres
Juin à août Programme de dépistage avec pièges
Juillet et août Vaccination d'arbres du domaine public
1er octobre 2016 au 15 mars 2017 Coupe d'arbres morts

 

L’agrile du frêne au Québec

Depuis le 1er avril 2014, l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) règlemente le déplacement des frênes et de toutes les parties de ceux-ci, notamment les feuilles fraîches, les rameaux, le bois scié, l’écorce, les billes, le bois d’œuvre, le bois de pâte et de tout autre produit de bois pouvant servir d’abri à l’agrile du frêne. Le déplacement du bois de chauffage de toutes les essences est aussi réglementé pour ne pas propager l’agrile hors des zones affectées.

Il est interdit de déplacer sans autorisation les produits de frênes (incluant le bois de chauffage) de l’intérieur vers l’extérieur de la zone règlementée. La zone réglementée comprend notamment la MRC Les Moulins, Montcalm et l’Assomption.